Newsletter Infrastructures Numériques - n°16 (Août 2016)

Newsletter Infrastructures Numériques
n°16 - Août 2016

FTTH, IoT et Smart Cities – Quelles infrastructures pour quels services ?

« Nous sommes passés d’une époque d’évangélisation et d’incantation du très haut débit et du FTTH à une époque plus opérationnelle avec l’arrivée des abonnés et de nouveaux acteurs industriels et financiers. C’est un signe de succès. » Cependant, quelles seront les conséquences concrètes de ce succès ? Outre des usages nouveaux, nous allons être de plus en plus concernés par l’arrivée des « objets connectés ».

Dans le cadre des 10èmes Assises du Très Haut Débit, Richard TOPER, Président-Directeur Général de Setics, a tenu la table ronde « FTTH, IoT et Smart Cities : quelles infrastructures pour quels services ? ». Cette rencontre a constitué une occasion pour évoquer les enjeux conjoints du FTTH et de l’IoT, au sein des villes comme des territoires.

D’après différentes études, les objets connectés sont appelés à être utilisés de manière exponentielle, jusqu’à atteindre 150 milliards d’unités matérielles en 2025. En outre, ces objets doubleront toutes les 12 heures le nombre données qu’ils produisent. Une telle évolution induit des transformations économiques et sociales majeures, difficiles à anticiper. L’influence de ces objets sur les services urbains et le fonctionnement des villes sera particulièrement sensible, vers des Smart Cities – ou villes « intelligentes » - dont le marché atteindrait 1 400 milliards de dollars en 2020.

Cette newsletter automnale présente une synthèse de cette table ronde, afin de commencer la rentrée sur les enjeux techniques des usages de demain, entre nouveautés technologiques, modèles de marché et règlementation institutionnelle.

La table ronde réunissait quatre spécialistes, travaillant sur des thématiques en lien avec ce sujet :

  • Aurélien BERGONZO, directeur du marketing stratégique, division Telecom Data et Infrastructures, Acome, spécialiste des domaines de l'optique, de l'électronique, des composants et des systèmes pour les marchés et applications de hautes technologies.

  • Xavier VIGNON, président de SOGETREL, spécialisé dans l’intégration de réseaux et de systèmes de communication pour l’irrigation numérique des territoires

  • Benoît BOURREL, directeur technique chez M2ocity, le premier opérateur de télérelevé en France, filiale d’Orange et de Veolia EAU

  • George KARAM, fondateur, Président-Directeur Général et Président du Conseil d’Administration de Sequans Communications, société spécialisée dans la fabrication de composants électroniques.

Aurélien BERGONZO a profité de cet espace d’échange pour souligner l’importance de la distinction entre deux catégories d’objets connectés :

  • Les objets connectés à faible débit (quelques centaines de bits/s), tels que des montres ou des lunettes connectées.

  • Les objets connectés à très haut débit, consommant 100 à 1000 fois plus qu’un smartphone actuel, tels qu’un véhicule connecté ou bien un drone.

Selon les modes de développement des réseaux, il est probable de voir se développer au cours des années à venir une fracture numérique basée sur les besoins respectifs de ces deux catégories d’objets.

Selon George KARAM, les réseaux supports nécessaires au fonctionnement des objets connectés seront des réseaux 4G-5G, utilisant le nouveau standard LTE : le NB-IoT. « Il reste une inconnue : les offres des opérateurs. La bouteille d’eau connectée, une paire de chaussures connectées, le thermostat connecté, seront-ils des services gratuits ou va-t-on vers une offre groupée ? »

Pour sa part, Benoît BOURREL a rappelé que l’utilité d’un réseau dépend du nombre de points finaux qu’il dessert. « Avec 2 millions d’objets connectés, une couverture radio a la capacité d’atteindre un nombre de points de service très élevé par rapport à une structure filaire. » Dès lors, l’installation d’antennes peut être pensée comme une solution pour couvrir rapidement un vaste territoire, notamment rural. Les gains obtenus seront particulièrement importants : suppression d’opérations coûteuses de maintenance au sein des bâtiments ; optimisation de la gestion des réseaux (détection des fuites, amélioration des coûts d’exploitation, gestion « intelligente »…) ; places de parking « intelligentes » capables de faire remonter les informations (vidéoprotection…)…

Xavier VIGNON a préféré, pour sa part, aborder le sujet de la règlementation, soulignant que « trop de règlementation tue l’innovation ». Ainsi, « Le système aujourd'hui tend à appauvrir toute notre économie. Si l’on fait les choses pauvrement, alors nous aurons des choses pauvres et des gens pauvres. Depuis des années, les réglementations ne visent qu’une seule chose : faire baisser les prix. Le jour où les prix seront à zéro, tout le monde sera content : les salariés des entreprises seront tous des chômeurs (…) ». Enfin, Xavier VIGNON a critiqué la notion de « Ville Intelligente » : l’idée essentielle de ce concept n’est pas l’intelligence, mais le fait d’avoir « une ville belle et agréable à vivre ». « Face aux problèmes d’urbanisation qui sont colossaux, la vraie question est là. Comment ne pas dégrader les conditions de vie et faire de la productivité pour que la ville puisse se développer à moindre frais ? »

***

Au vu des échanges de cette table ronde, les enjeux essentiels en lien avec l’IoT actuellement identifiés sont donc principalement techniques (type d’objets, types de réseaux), économiques (modèle marchand) et juridiques (gestion de la règlementation). Différentes pistes ont été présentées pour faire face à ces enjeux de demain, montrant qu’à défaut de changements immédiats les idées sont présentes et continuent de faire leur chemin.

Cependant, de nombreuses questions doivent encore faire l’objet de réflexion, notamment en matière d’évolution politique et sociale : la pénétration de l’Internet des Objets Connectés relèvera-t-elle d’une évidence pour les citoyens ou bien faudra-t-il organiser collectivement son intégration dans les pratiques d’un territoire ?

Richard Toper, Président de l’Atelier Très Haut Débit
- PDG Setics (toper@setics.com)

Documents

Le rapport d'activité 2015 de l'ARCEP

Source : ARCEP

Télécharger >

Brèves

Très haut débit : 50% des Français couverts à la fin de l'année

Réseaux : Lors de la 3e conférence annuelle du très haut débit, le gouvernement s'est félicité de l'avancée des déploiements. Mais les élus des zones peu denses pointent au contraire le retard pris...

Source : ZDNet

Lire >

 

Les infrastructures numériques du 21e siècle équipent les campagnes françaises

Dans notre beau pays, tout le monde s'accorde pour aménager les territoires ; il s'agit notamment que chaque habitation dispose d'un accès aisé aux services : poste, électricité, téléphone, eau...

Source : Revue Télécom

Lire >

 

Bretagne. Le déploiement du haut débit prend-il du retard ?

La gestion du déploiement du haut débit en Bretagne par le syndicat Megalis Bretagne a été analysée par la chambre régionale des comptes. Les magistrats estiment que "les opérations prennent du retard"...

Source : Ouest France

Lire >

 

Free prêt à bousculer le marché italien du mobile

L’opérateur français a confirmé la signature d’un accord avec Hutchison et Vimpelcom, dans le cadre de la fusion de leurs opérateurs respectifs italiens. Il permettra au Français de devenir opérateur avec une couverture nationale...

Source : les Echos

Lire >

 

"Dans la fibre, Orange est en train de balayer tout le monde"

Lors d’une audition mardi auprès de la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, Maxime Lombardini, le DG d’Iliad (Free) a fusillé le cadre réglementaire concernant le déploiement de la fibre en France...

Source : la Tribune

Lire >

 

Orange déçoit en France au deuxième trimestre

Un semestre plus ou moins stable, marqué par une certaine faiblesse en France, malgré une bonne conquête de clients. Orange, qui publiait ses résultats mardi,a déçu les marchés, l'action du leader reculant de plus de 4 % en milieu de matinée...

Source : les Echos

Lire >

 

SFR compte supprimer un tiers de son effectif dès l'an prochain

Les effectifs de SFR pourraient être réduits d'un tiers d'ici 2019. Un moyen de rester compétitif, selon la direction, alors que les syndicats dénoncent le coût social de la guerre des prix qui sévit dans le secteur...

Source : Nextinpact

Lire >

 

Quand l'État inaugure l'Agence du numérique, le plan fibre patine toujours en Europe

Les ministres de Bercy ont inauguré en grandes pompes l'Agence du numérique, chargée de guider le déploiement du très haut débit et le développement des startups. Cela alors que la Commission européenne ne partage pas l'enthousiasme français sur le plan France THD...

Source : Nextinpact

Lire >

 

Free devra se passer du réseau d’Orange à partir de la fin de l’année 2020

L’extinction de l’itinérance se fera de façon progressive, pour la 2G et la 3G, entre janvier 2017 et fin 2020...

Source : les Echos

Lire >

 

Orange se rêve encore en grand d’Europe

Leader en France, l’opérateur télécoms affirme vouloir jouer un rôle moteur dans la consolidation du secteur sur le Vieux Continent. Un impératif pour résister aux incursions des Gafa sur ses marchés...

Source : les Echos

Lire >

 

Ne les appelez plus fibre* mais très haut débit

Le décret sur la dénomination Fibre est entré en vigueur : RED by SFR et La Poste Mobile ont supprimé le terme Fibre de leur offre FTTLA pour le remplacer par Très Haut Débit. SFR devrait suivre...

Source : les Echos du Net

Lire >

 

Numérique dans les territoires ruraux : opportunités et principe de réalité

Lors de l'atelier du Congrès des maires consacré au numérique, des élus ruraux ont témoigné des difficultés financières auxquelles ils sont confrontés, malgré les aides de l'Etat, pour améliorer la couverture...

Source : localtis.info

Lire >

Agenda & événements

6e Forum National du Très Haut Débit
Marseille – 5 et 6 septembre 2016
+ d'infos

 

{C}

4e Congrès des Applications de Fibres Optiques
Paris expo – du 22 au 24 septembre 2016
+ d'infos

 

Ruralitic – butiner les bonnes idées !
Château de Vixouze, Polminhac, Cantal – 14 et 15 septembre 2016
+ d'infos

 

{C}

INNOWEEK 2016 – 4e edition
150 événements / 40 villes – du 1er au 16 octobre 2016
+ d'infos​​​​​​​

 

L’Arcep lance en concertation avec ses partenaires une consultation publique sur le thème : « Préparer la révolution de l’internet des objets »
ARCEP
+ d'infos

Pour soutenir Forum ATENA : devenez adhérent !

Pour soutenir l'IREST : devenez adhérent !

 

Cet email a été envoyé à , cliquez ici pour vous désabonner.

Forum ATENA (association loi 1901) dont le siège est sis 55, rue Jean Bleuzen 92170 VANVES (France)
IREST (association loi 1901) dont le siège est sis 46, rue Barrault 75013 PARIS (France)