Newsletter Infrastructures Numériques - n°23 (Avril 2019)

 

Newsletter Infrastructures Numériques n°22 - 1eme Trimestre 2019


Edito

Bonjour à tous,

Une fois n’est pas coutume, la newsletter Infrastructures Numériques de Forum Atena et de l’IREST reprend la contribution au Grand Débat National de l’IREST consacrée à l’accès aux numérique dans les territoires ruraux et ultramarins.

Le numérique dans les territoires

Ce thème est abordé fréquemment dans notre think tank, comme en témoigne le Bulletin n°120 de l’IREST, diffusé à l’entrée de la salle de Telecom ParisTech.

La sociologue universitaire Anne-Marie LAULAN et le polytechnicien fondateur de SETICS Richard TOPER, tous deux vice-présidents de l’IREST, se sont accordés pour évoquer les problèmes ressentis, la complexité des causes et l’esquisse de solutions, avant de laisser s’exprimer les personnes présentes qui ont voté pour les principales idées à retenir.

Exposé (résumé) de Richard Toper

D’emblée, rappel d’une statistique : chaque Français échange en moyenne avec l’administration 22 fois par an, en sus des démarches de permis divers. En zone rurale, ceci implique un déplacement physique, une perte de temps, l’usage d’un véhicule. Pour autant 43 % des Français vivant en zone rurale rechignent à effectuer leurs démarches en ligne. Ce manque de confiance psychologique vient aggraver les difficultés matérielles liées à la fracture sociale : accès, utilisation, sous-équipements. Le fonctionnement médical, commercial, éducatif, bref le développement de ces zones se trouve encore entravé par les zones blanches fixes et mobiles, à l’opposé d’un fonctionnement démocratique.

Le Plan France Très Haut Débit prévoit d’offrir des solutions à ces problèmes de connexion. Mais il rencontre des difficultés techniques, financières, politiques. Les infrastructures (majoritairement souterraines), peu visibles mais indispensables, demandent du temps pour être construites et sont prévues pour être disponibles sur plusieurs décennies.

Sur le plan politique, les autorités publiques (Etat, collectivités) et les opérateurs télécoms ne poursuivent pas les mêmes objectifs. Richard Toper souligne quelques points clés :

  • Couvrir un département prend de 5 à 10 ans. Il y a près de 100 départements en France.
  • Les projets qui marchent sont fondés sur des réseaux bien conçus et bien déployés.
  • Les projets qui marchent sur une décennie sont bipartisans (gauche et droite).
  • Les premiers résultats des Réseaux d’Initiative Publique (Oise, Loire, Aisne) sont nettement meilleurs que prévu, notamment pour le succès commercial.
  • Les subventions de l’Etat (3,3 milliards € pour un montant total de 20 milliards €) sont toutes engagées et il reste 8 millions de logements à raccorder au Très Haut Débit. L’Etat annonce que le guichet rouvrira au mieux en 2020.

Conclusion

A l’international, les pays européens étudient et admirent le French Model pour câbler les zones rurales, lequel s’appuie largement sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP), ce qui bénéficie en premier lieu aux habitants et professionnels vivant dans des petites villes et zones rurales.

Pour ne pas casser cette dynamique, l’IREST recommande le modèle des RIP soit largement étendu, et que l’Etat ouvre au plus vite son guichet de financement et prenne les mesures nécessaires pour garantir le respect de l’état de l’art dans le déploiement de ces nouvelles infrastructures d’importance vitale.

Que dit la salle ?

Forte implication au nom de la vie quotidienne. Espoir de solutions qu’apporterait le numérique pour surmonter, voire contourner les situations de distance, transport, handicap physique, isolement. Une intervenante demande du sociétal, de l’échange, de la reconnaissance. Il est fait état d’initiatives individuelles, voire locales qui mériteraient d’être reprises à plus haut niveau ; sont évoquées des actions de formation (jeunes, seniors), plus rarement la gouvernance de l’Internet

Il paraît important de souligner que les think tanks ont souvent repris ces thèmes, que des contacts spontanés se sont noués avec la plupart d’entre eux, en vue d’approfondir les échanges.

Bref, ce grand débat du numérique aspire à un « numérique sociétal ».

Anne Marie LAULANVice-Présidente de l’IREST 
Richard TOPER, Vice-Président de l’IREST

 

 

__________

Articles :

 

__________

Documents :

__________

Agenda et événements :

  • Angacom
    Cologne – 4 au 6 juin 2019

 

 


Pour soutenir Forum ATENA : devenez adhérent !

Pour soutenir l'IREST : devenez adhérent !

Equipe de rédaction : Cécile Henry, Mathias Meller, Laure Pamart