Newsletter Sécurité 05/11 Des idées pour sortir à Paris, pour s’instruire et pour rêver

Bonjour,
 
Voici des idées de sorties à Paris, pour s’instruire mais aussi pour rencontrer des personnes exceptionnelles.
 
Notre évènement du Cercle d’Intelligence Economique du Medef Ile-de-France mené en partenariat avec l’atelier sécurité de Forum ATENA sur la protection nécessaire, et aussi sur les abus à éviter, concernant la protection juridique du secret des affaires, a connu un grand succès, et nous l’espérons, a contribué à donner aux nombreux participants, une vue exhaustive du problème.
 
Et nos évènements continuent. Autour de Michel Volle, polytechnicien, ENSAE, docteur en économie, l’association Forum ATENA organise une soirée networking sur un sujet qui lui est cher : « l’intelligence iconomique (c’est bien « iconomique »). Ce sera le mardi 17 novembre au soir autour d’un dîner, aux Noces de Jeannette, Paris 2eme. Un petit aperçu de l'iconomie, expliquée par Michel Volle, peut être vu en https://www.youtube.com/watch?v=bocy7ChmqKc.
 
Cet évènement est réservé aux adhérents de Forum ATENA, mais bien sûr il est toujours temps d’adhérer. Tous les renseignements sur cette soirée networking en :
 
Nous reprenons nos « Lundi de l’IE » du Cercle d’Intelligence Economique du Medef Ile-de-France sur le format classique 18h00-20h00, 10 rue du Débarcadère Paris 17eme, près de la porte Maillot. Le thème couvert par le Lundi de l’IE de novembre, le lundi 23 novembre sera « L’Intelligence Economique offensive – Un outil pour mieux décider ». Vous pouvez vous en douter, il ne s’agit pas d’aller attaquer le voisin pour lui voler ses secrets (des affaires). Il s’agit de se donner les moyens d’être compétitif dans le monde qui devient de plus en plus cyber, et où le numérique prend une place de plus en plus incontournable.
 
Interviendront, Bernard Besson, consultant international auprès des Nations Unies pour l’intelligence économique qui nous parlera de « la préparation préalable de l'entreprise à une démarche d’Intelligence offensive ». Puis, « L'apport et l'éclairage de l'Etat » seront traités par Jean-Louis Tertian, contrôleur général économique et financier, ex coordonnateur ministériel à l’Intelligence Economique. Ludovic Emanuely, président fondateur de Croissance Peace et des ateliers Osons l’offensif, nous parlera des « actions à mener sur le terrain ». Et les participants pourront poser des questions à ces trois intervenants. Un grand évènement qui arrive !
 
Je donne d’abord la plume à Jean-Louis Tertian pour répondre à la question « C’est quoi l’Intelligence économique offensive ? »
 
C’est une démarche d'intelligence collective qui suppose :
  • Un portage par les dirigeants
  • Une prise en compte à tous les niveaux de l'entreprise
  • Une volonté de dépasser les silos et le classique "information = pouvoir "
  • Une démarche d'échange public –privé
Questions maintenant auxquelles Ludovic Emanuely répond brièvement et répondra plus en détails : 
  • Pourquoi faire de l'offensif ? : Parce qu’on est faible, parce que l'on veut tout ; parce que l'on ne veut pas "se faire avoir " ... L'offensif fait partie intégrante de la stratégie.
  • Dans quel état d'esprit se mettre ? : Ne pas se battre à armes égales, mais à état d'esprit égal. Anticiper tout azimut, jouer comme si l'adversaire était plus fort que vous. Sortir du champ de la tension, ne pas hésiter à jouer au "billard"...)
  • Exemples d'innovations en matière d'intelligence économique offensive ? Scénarii montés, lobbying appuyé, ...
  • Comment se défendre contre l'offensif ? : Partager !
Quant à Bernard Besson, je mets en annexe ses douze mots clés pour une posture offensive, légale et éthique pour mener un programme d’Intelligence offensive.
 
Evènement gratuit, festif et convivial, demande d’inscription obligatoire sur :
 
Autre idée de sortie, aux Archives Nationales, hôtel de Soubise, 60, rue des Francs Bourgeois, 75003 Paris (métro Rambuteau). Une exposition  sur « Les secrets de l’Etat » se tient jusqu’à fin février 2016. J’étais à l’inauguration, ce mardi 3 novembre, et j’ai pu visiter l’expo. J’y ai vu des documents et des objets extraordinaires : Deux machines Enigma (le décryptement de ces machines allemandes par les Polonais, aidés par les Français, avant la 2eme guerre mondiale, puis par les Britanniques réunis autour d’Alan Turing au Bletchley Park (avez-vous vu le film ?) ont diminué de deux ans, suivant les stratèges, la durée de la deuxième guerre mondiale, évitant des millions de morts, militaires et civils. Voilà une des retombées de la cryptanalyse ! 
 
J’y ai vu le numéro de l’Aurore, avec le célébrissime « J’ACCUSE » de Zola en faveur du capitaine Dreyfus injustement accusé de trahison. Il y a aussi une immersion en images animées, dans le sous-marin à propulsion nucléaire lance engins « Le Redoutable », et bien d’autres documents et objets de valeur inestimable, pour mieux appréhender les secrets de l’Etat, jusqu’alors plutôt opaques.
 
Et chaque samedi après-midi, il y a une conférence, avec entrée gratuite. J’y goûterai l’ivresse de couvrir (peut-être devant toi, cher lecteur ?) le thème « Du chiffrement antique au chiffrement quantique – le combat entre ceux qui font et ceux qui défont les codes », le samedi 28 novembre à partir de 14h00. 
 
L’ARCSI (Association des Réservistes du Chiffre et de la Sécurité de l’Information), partenaire de cette expo, apporte une grande contribution à son succès. Par exemple, neuf conférenciers sur douze, qui se produiront le samedi jusqu'en février 2016, sont membres de l’ARCSI. 
 
Ce qui me porte à vous reparler des 9emes rencontres de l’ARCSI, sur le thème «Renseignement et Liberté Numériques »  le vendredi 13 novembre. Une journée exceptionnelle avec des intervenants prestigieux, et je pèse mes mots. Evènement gratuit ouvert à tous. Je ne sais s’il reste encore des possibilités de s’inscrire, allez sur http://www.arcsi.fr.
 
Que de bonnes occasions de nous voir, de nous revoir, et d'échanger, dans une ambiance très sympa, sur des sujets à la pointe du  numérique. 
 
N'oubliez pas de vous inscrire.
 
A bientôt
Gérard Peliks
Président de l’atelier sécurité et vice-président de Forum ATENA
 
Agenda :
Et j'ajoute deux évènements phares de l'année 2016 dont je vous reparlerai bien sûr plus en détails dans mes prochaines lettres :

Annexe :

----------------------- Bernard Besson, douze mots sur l’intelligence économique offensive ------------------------------------
 
L'intelligence offensive débute par une mise en condition de l'entreprise dans le sens de l'intelligence économique. L'entreprise se persuade que l'on peut  être le meilleur ou le premier, ce qui n'est pas la même chose. L'innovation fait  aussi partie de la compétitivité.
 
Voici les douze mots clés qui structurent la mise en condition préalable à une posture offensive, légale et éthique.  Il s'agit d'un programme interne à l'entreprise qui va rassembler toutes ses forces. 
  • Démystifier le processus d'innovation et d'influence
  • Repenser l'entreprise en fonction de l'information et des technologies de l'information
  • Reformuler les objectifs d'innovation et d'influence
  • Prévoir les échéances et les évolutions du marché à partir des données
  • Anticiper les ruptures et les nouveaux modèles économiques à partir d'une lecture sociétale
  • Se Différencier pour être le meilleur et le plus compétitif
  • Se Diversifier pour être le premier et inventer de nouveaux concepts ou métiers
  • Observer son environnement proche et lointain et notamment les signaux faibles et tendances lourdes
  • Modéliser ses savoir-faire afin de puiser des idées de conquête dans le métier d'à côté
  • Se laisser Féconder par les idées des autres, car l'inspiration c'est les autres !
  • Motiver ses équipes car la transparence et l'éthique font partie de l'attaque
  • Promouvoir ses produits et services car on est plus influent qu'on ne le pense.