Newsletter Sécurité 06/03 2017, Innover en entreprise ? avec quelles aptitudes ? avec quelles attitudes ?

Bonjour,

L'Intelligence Inventive est la coordination des techniques de créativité et des techniques de l'intelligence économique selon un processus d'innovation organisé en 12 mots clés :

  1. Démystification du processus d’innovation ;
  2. organisation de l’entreprise innovante ;
  3. prévision à partir des données ;
  4. reformulation des problèmes ;
  5. observation des environnements ;
  6. diversification de l’offre ;
  7. différenciation de l’offre ;
  8. anticipation et darwinisme technologique ;
  9. modélisation des voies inventives ;
  10. fécondation des intelligences collectives ;
  11. motivation des équipes ;
  12. promotion des inventions.

L'Intelligence Inventive permet à une entreprise de diagnostiquer son processus d'innovation et de mettre en place des actions simples, coordonnées à travers un programme.

C’est ainsi que Bernard Besson et Renaud Uhl présentent leur livre « L’Intelligence Inventive » paru aux éditions Lulu. Cette discipline sera commentée par les deux auteurs au prochain Lundi de l’IE. Ces deux experts animeront le Lundi de l’IE du mois de mars du Cercle d’Intelligence Economique du Medef Ile-de-France, le lundi 20 mars 18 h 00 – 20 h 00 au 10 rue du Débarcadère Paris 17e (près de la porte Maillot) sur le thème : « L’intelligence économique et l’innovation. Les aptitudes et les attitudes permettant à l’entreprise d’innover ».

Je passe la plume à Bernard Besson :

« L’intelligence économique permet à l'entreprise de s'ouvrir, d'aller chercher des informations et des questions vitales à sa survie à l'intérieur et en dehors de ses murs. La pensée inventive est un moyen d'analyse et de génération d'idées pour répondre à des problèmes et innover.

Elle est une approche qui permet aux entreprises, petites ou grandes :

  • D'identifier les points bloquant leur démarche d'innovation à travers la réalisation d'un audit ;
  • de visualiser et de s'approprier des méthodes simples, efficaces et adaptées ;
  • de partager une vision consensuelle de la démarche d'innovation ;
  • d'Initier le dialogue à travers un langage partagé ;
  • de définir un plan d'action en 12 étapes.

Je reprends la plume

Bernard Besson, consultant en intelligence économique, qui était dans l’équipe d’Alain Juillet quand celui-ci était haut fonctionnaire à l’Intelligence économique, est l'auteur de plusieurs ouvrages techniques sur l’intelligence économique. Il est aussi l’auteur de romans d’anticipation passionnants, traduits en Russie et aux Etats-Unis. Moi qui suis un fan de Tom Clancy dont j’ai lu tous les bouquins, je retrouve le même souffle épique dans les romans de Bernard Besson.

Renaud Uhl, consultant, accompagne les entreprises dans leur démarche de structuration de l’innovation. Il est également formateur expert dans les méthodologies d’aide à la résolution de problèmes techniques.

De la confrontation de leurs points de vue différents mais complémentaires est né le concept d'intelligence inventive, et au prochain Lundi de l’IE, le lundi 20 mars, vous pourrez leur poser des questions, après avoir écouté leurs présentations.

Evènement gratuit, inscriptions en http://www.medef92.fr/lundi-de-lie-lintelligence-inventive.html

Mais pendant que des patrons motivent leurs employés pour obtenir plus d’intelligence inventive dans l’entreprise et conduire leurs affaires sur les chemins du succès, un autre patron pense plus à se venger qu’à conduire son business compromis. Son entreprise a été attaquée, son web institutionnel a été défiguré entrainant la risée de ses clients mais aussi leur perte de confiance, des informations sensibles lui ont été dérobées. Il pense connaître qui est l’agresseur. C’est bien sûr son concurrent qui a perdu récemment, contre lui, un gros marché. VENGEANCE !!! IL VA VOIR, CE SALOPARD s’écrit-il de toutes ses fibres, mais vengeance inventive, vengeance raisonnée, quelque chose qui fera mal à son concurrent tout en restant dans les limites de la loi. Pas question de lui faire plaisir en se mettant en mauvaise posture.

Accompagné de sa directrice des relations extérieures, il se rend chez son avocate, spécialisée en sécurité de l’Information, et lui explique ce qu’il compte faire.

L’avocate le freine dans ses pulsions vengeresses. Elle lui explique qu’il ne peut pas tout se permettre, sans se mettre en contravention avec la loi. Il risque d’être attaqué à son tour par son concurrent en dénigrement, peut-être même en diffamation. Et s’il tente une agression même indirecte contre le système d’Information de son concurrent, il risque des amendes et la prison !

Et voilà que fait irruption dans le cabinet d’avocat, le concurrent, furieux, qui a été prévenu qu’une procédure en justice se préparait contre lui !!! Insultes ? empoigne ? ou explications constructives ? Qui viendra saura …

C’est le scénario de la pièce de théâtre que nous allons jouer, Maître Céline Barbosa, Henri d’Agrain, Béatrice Laurent et moi aux GSDAYs, en fin d’après-midi, le mardi 28 mars à l’Espace Saint-Martin, Paris 3e, sous le titre « Comment relever le défi de la cybercriminalité dans mon organisation, en restant dans les limites de la loi ? ». Voir en http://www.gsdays.fr

L’Intelligence Artificielle et les Blockchains sont assurément des mots qui font du buzz cette année. Comment peut-on se servir de ces technologies pour contrer les cyberattaques ? Ces thèmes seront abordés dans les deux tables rondes du 2e colloque du CErcle des Femmes de la CYberSécurité (CEFCYS) qui se tiendra, Espace Hamelin, Paris 16e, le mardi 21 mars après-midi. Inscriptions en https://www.eventbrite.fr/e/billets-second-colloque-du-cefcys-31876291847

Il y a malheureusement dans notre pays, et dans le monde, une pénurie manifeste en spécialistes de la cyberdéfense et de la cybersécurité. Mais pour un cyberespace plus sûr, ces disciplines doivent être l’affaire de tous, pas que des spécialistes. Chacun doit en avoir saisi les fondamentaux. Pour inciter les enseignants de l’enseignement supérieur, à inclure les bases indispensables de la sécurité de l’Information dans leurs cursus non spécialisés en sécurité, sciences dures ou sciences humaines, l’ANSSI, Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information, propose des contenus pédagogiques à télécharger et inclure dans leurs différents cours. Pour aider les enseignants à s’approprier ces contenus, l’ANSSI organise son 5e colloque de 3 jours, du 22 au 24 mars, Tour Mercure à Paris 15e (sur les bords de Seine). S’il reste des places et si vous répondez aux critères des cibles attendues, tentez votre demande d’inscription. Voir en http://www.cyberedu.fr/category/colloques.html.

L’association CyberEdu, créée en mai 2016, reprendra le flambeau pour organiser et délivrer ces colloques, dans toutes les Régions de France. Elle tiendra à jour et augmentera le contenu des éléments pédagogiques. Déjà un groupe de travail de l’association planche sur les aspects juridiques de la cybersécurité. L’association décernera aussi le label CyberEdu aux enseignements qui auront inclus nos modules dans leurs cours.

Du mardi 4 au jeudi 6 avril, au Mans, ville d’art et de culture, s’ouvrira le 5ème Congrès National de la Sécurité des Systèmes d’Information de Santé organisé par Vincent Trély, président de l’APSSIS. Un moment de convivialité dont Vincent a le secret et aussi un évènement hautement informatif qui voit des personnalités hors du commun intervenir dans leurs domaines autour de la santé. J’ai assisté aux colloques précédents, j’y ai beaucoup appris. L’an dernier j’ai écrit le compte rendu du 4e colloque. Le texte est en : https://www.apssis.com/actualite-ssi/85/les-24-heures-du-mans-j-y-etais.htm

En souhaitant vous voir, vous revoir et discuter avec vous.

A bientôt

Gérard Peliks