Newsletter Sécurité 18/12 2017, Contre la corruption, un Lundi de l’IE

C’était il y a bien longtemps dans une avant-vente au-delà des mers, peut-être au-delà des océans.
 
Invité par un de nos partenaires locaux, j’avais présenté à un de ses gros clients, une solution de sécurité qui tenait, à mon avis, la route, avec des produits de mon employeur et entrant dans le budget de leur client. Revenu chez notre partenaire, avec la satisfaction d’un travail bien fait, dans le bureau du directeur, je fus témoin d’une conversation surréaliste entre le PDG et le directeur financier :
 
« Moi je dirais 6% »
 
« Non, il va se vexer avec la position qu’il occupe, moi je penche plutôt pour lui proposer 8 »
 
« Non, 8 ça mangerait trop notre marge, alors nous disons 7, il acceptera »
 
« Bon va pour 7 »
 
Ça ne me regardait sans doute pas, mais porté par ma curiosité, je leur ai demandé de quoi ils parlaient.
 
« On parle du montant du bakchich évidemment ! »
 
Et cela tout naturellement. Avec mon air étonné, j’ai eu l’air d’avoir posé une question d’extraterrestre ou de débile. J’ai compris que, ma prestation, c’était surtout du faire-valoir, juste pour rassurer le client, et là on commençait à parler des choses sérieuses pour gagner l’affaire.
 
Là, vous l’avez bien compris, il s’agissait d’un de nos partenaires étrangers. Chez mon employeur, cette pratique était strictement interdite, et même, si je me souviens bien, il ne nous était pas autorisé d’accepter des cadeaux d’une valeur de plus de 15 euros. Pour les offres de voyages dans des expos ou autres évènements, il fallait en référer d’abord à la hiérarchie.
 
En France, ce genre de pratique est considéré comme de la corruption et constitue donc un délit car il y a des lois à respecter, comme la loi Sapin 2 qui définit un cadre juridique de lutte contre la corruption qui impose aux grandes entreprises françaises la mise en place de huit mesures de détection et de prévention de la corruption à compter du 1er juin 2017. Parmi ces mesures, il y a l’obligation de former et sensibiliser ses collaborateurs aux problématiques de corruption et de trafic d’influence, et tout collaborateur de l’entreprise peut signaler des faits de corruption. Et pour les PME et les TPE ? Ça va venir, sans doute plus rapidement qu’on ne le pense.
 
Il existe aussi une norme l’ISO 37001 :2016 qui définit des exigences et fournit des préconisations pour les systèmes de management conçus pour aider les organismes à prévenir, détecter et lutter contre la corruption.
 
La lutte contre la corruption est le thème de notre Lundi de l’Intelligence Economique de janvier, le lundi 29 janvier 2018.
 
Deux intervenants de grande expérience de la société EuroCompliance, Céleste Cornu présidente et Philippe Lesoing directeur général couvriront le sujet et répondront à nos questions.
 
A l’été 2017, suite à l’entrée du grand amphi du Medef Ile-de-France, rue du Débarcadère, dans une longue période de travaux, nos Lundi de l’IE ont été hébergés par l’Institut Léonard de Vinci, Paris La Défense et nous remercions infiniment le président de l’Institut, M. Driss Ait Youssef de nous avoir proposé de nous accueillir pour le deuxième semestre 2017. Mais l’amphi du Pôle Léonard de Vinci entre également dans une période de travaux. Le Pr René Joly, de Télécom ParisTech, nous a offert d’accueillir nos Lundi de l’IE dans son école, et nous avons accepté avec joie. Pour la petite histoire, nous avons eu plusieurs possibilités, preuve que, grâce à nos intervenants, grâce à vous notre public, nos Lundi de l’IE ont acquis une super réputation pour laquelle, Béatrice Laurent, secrétaire générale du Carré des Entrepreneurs et moi sommes très fiers.
 
Donc notre évènement du lundi 29 janvier 2018 se fera à Télécom ParisTech, 46, rue Barrault – Paris 13e, métro ligne 6 station Corvisart, et vous montez la rue Barrault, sur la droite de la butte aux cailles.
 
Pour ce Lundi de l’IE seulement, l’horaire est légèrement modifié. L’amphi B310 (en entrant à gauche de l’accueil) n’étant disponible qu’à partir de 18h30, l’horaire habituel est décalé d’une demi-heure, l’accueil se fera donc à partir de 18h00. L’évènement se tiendra de 18h30 à 20h30.
 
Ce qui n’est pas modifié, c’est la participation à cet évènement qui est gratuite, mais il faut vous inscrire par le Web : http://www.medef92.fr/management-anticorruption.html
 
Au Lundi de l’IE suivant, le lundi 5 mars, Myriam Quemener, docteur en droit, conseiller du Gouvernement, en charge de la lutte contre les cybermenaces, nous présentera le thème « Cybersécurité, cybercriminalité : la disruption juridique ».
 
2018 nous réserve d’autres évènements qui vont marquer l’année, par exemple, dans le cadre du nouvel atelier de Forum ATENA « L’état plateforme », ceux de Geneviève Bouché et Bernard Biedermann, que vous avez peut-être croisés aux Lundi de l’IE. Pour en savoir plus, inscrivez-vous à la newsletter mensuelle de l’association Forum ATENA, sur www.forumatena.org (différente de celle-ci de l’atelier sécurité).
 
BONNE, HEUREUSE ET PASSIONNANTE ANNEE 2018 !!!
 
Gérard Peliks
Président de l’atelier sécurité et VP de Forum Atena
 
Agenda 2018
 
 
[ Nouvel an ] 1er Janvier 2018 Excellente année à toutes et à tous !
 
[ FIC 2018 ] 23 et 24 Janvier 2018 - Forum International de la Cybersécurité
Lille Grand Palais
 
En savoir +
[ Lundi de l'IE ] lundi 29 janvier 2018 – La lutte contre la corruption
Telecom ParisTech, 46 rue du Barrault Paris 13e
 
En savoir +
[ Lundi de l'IE ] lundi 5 mars 2018 – Cybersécurité, cybercriminalité, la disruption juridique
Telecom ParisTech, 46 rue du Barrault Paris 13e