Newsletter Sécurité 30/11 Ethique et anti-corruption

Bonjour,
 
On peut être fier de travailler dans une entreprise. On s’identifie à sa réussite, à l’excellence, à la pertinence de ses solutions, à ses succès dans la conquête des marchés. J’ai travaillé de nombreuses années dans des grandes boîtes, et plus elles performaient, plus je m’identifiais à leur image, même si je n’y étais vraiment pour rien :) 
 
Dans une des entreprises où j’étais, il y avait une devise « Dire ce que l’on pense », « Faire ce que l’on dit ». Dire ce que l’on pense, c’était le courage ; faire ce que l’on dit, c’était l’honnêteté. C’était l’éthique de cette boîte, inscrite dans son patrimoine génétique et ce fut ce qui m’avait convaincu d’y entrer puis d’y rester douze ans. C’était il y a 25 ans.
 
Mais …
 
Une entreprise n’est pas toujours un espace de travail pour bisounours.
 
Il y a des entreprises où des employés fraudent, et il y en a qui sont corrompus. Je ne parle pas de l’entreprise où j’étais, pour laquelle je n’avais aucune information en ce sens. Je parle des entreprises qui fraudent et celles où règne la corruption. Comment une entreprise qui se veut responsable peut-elle lutter contre la corruption ? Comment peut-elle détecter et empêcher les fraudes ? En un mot comment peut-elle entretenir sa bonne réputation et garder la confiance de ses clients, de ses prospects, de ses partenaires et de l’Etat ?
 
Ce sera le thème de notre Lundi de l’IE de décembre, du Cercle d’Intelligence Economique du Medef Ile-de-France, le lundi 7 décembre 18 h 00 – 20 h 00 au 10 rue du Débarcadère 75017 Paris (près de la Porte Maillot).
 
Madame Sylvie Rapin, Responsable Conformité sur l’Exploration Production, et le Gaz, chez  TOTAL, interviendra avec un de ses collègues pour nous parler d’Ethique et de lutte anti-corruption. Je lui laisse la plume : 
 
< Nous aborderons la question de la gestion du risque éthique à travers divers exemples de fraude, la définition de la corruption et de ses enjeux dans un contexte sociétal.
 
La lutte anti-corruption suppose un engagement de chaque entreprise. Cet engagement doit être exprimé par le chef d’entreprise et son management, c’est la notion de «  tone at the top » qui est un point essentiel du déploiement de ces programmes de prévention de la corruption : le respect de normes strictes en matière d’intégrité,  à la diffusion  de valeurs  sont des points à partager lors de cet échange.
 
Plus précisément voici quelques questions que nous traiterons :
  • Qu’est-ce-que la corruption ?
  • Quels sont les enjeux pour l’entreprise ?
  • Comment gérer le risque de corruption ? 
La présentation sera divisée en quatre temps : 
  • De quoi parlons-nous ?
  • Ethique et definitions
  • La corruption : un sujet complexe, les enjeux et la gestion du risque
  • Vous, demain : votre rôle >
Je reprends la plume.
 
Comme tous nos « Lundi de l’IE », cet évènement est gratuit avec inscription obligatoire sur :
 
Au « Lundi de l’IE » du mois de novembre sur le sujet « L’Intelligence Economique Offensive », les trois intervenants ont brûlé les planches et c’était ce qu’on attendait d’eux. Ceux qui sont venus ont énormément apprécié. Ce fut un modèle de Lundi de l’IE ! La barre est mise très haute mais pour les prochains, nous ferons aussi bien. Une étudiante du MBA « Management de la Sécurité des Données Numériques » de l’Institut Léonard de Vinci, Bernadette Leroy, bleroy@aesatis.com, a rédigé un compte-rendu du Lundi de l’IE de novembre. Il est téléchargeable  sur : http://www.medef92.fr/lundi-de-lie-lieoffensive.html  (*)
 
Au bas de cette même page, vous pouvez télécharger un livre passionnant d’un des trois intervenants du Lundi de l’IE de novembre sur l’Intelligence Economique Offensive « A armes égales citoyens ? La stratégie du looser ! ». Ludovic Emanuely, son auteur,  nous fait cadeau de ce PDF mais téléchargeable seulement pour un temps limité. Ensuite (ou en même temps) vous pourrez acheter la version papier dont le pointeur vers la page d’achat se trouve aussi en fin de page.
 
Le lundi 18 janvier 18 h 00 – 20 h 00, l’année 2016 commencera en fanfare, avec Maître Sadry Porlon, avocat au barreau de Paris qui traitera : Le Big Data à l'épreuve du droit : Les précautions que doivent prendre les entreprises eu égard à la sensibilité des données utilisées ».
 
Le lundi 15 février 18 h 00 – 20 h 00 nous continuerons sur le thème « Les frontières virtuelles du Renseignement » avec Bernard Barbier qui fut, jusqu’à récemment, Directeur technique de la DGSE. Je vous en dirai plus dans les lettres suivantes.
 
Plusieurs d’entre vous m’ont demandé où en était le développement du tome 2 du livre collectif « Mythes et légendes des TIC » de l’atelier sécurité de Forum ATENA. Et bien son développement continue. Si vous avez la plume alerte et du contenu à fournir pour traiter un nouveau chapitre, vous êtes les bienvenus pour entrer dans le cercle des auteurs aux côtés de personnalités très prestigieuses. On y évoque les idées reçues et plutôt fausses. On rétablit ensuite le plutôt vrai et les bonnes pratiques. Un exercice passionnant à lire et aussi à écrire.
 
 
Pour savoir comment écrire, demandez-moi, et sachez que les auteurs sont rendus très visibles par Forum ATENA. 
 
A bientôt donc, ce ne sont pas les occasions qui vont manquer de nous voir et revoir.
 
Gérard Peliks
Président de l’atelier sécurité et VP de Forum ATENA
 
(*) A ce propos, si vous recherchez des stagiaires, ou avez des projets d’embauche, demandez-moi, je peux vous conseiller de très bons candidats.
 
AGENDA :
 
Et j'ajoute quatre évènements pour l'année 2016 dont je vous reparlerai bien sûr plus en détails dans mes prochaines lettres :