Newsletter Sécurité 30/05 2018, Dessine-moi l’innovation du futur

Bonjour,

Faire pousser de la viande, et contribuer à lutter contre la faim dans le monde…

Pardon ?

Oui, je disais : « cultiver de la viande comme on fait pousser des végétaux… » idée farfelue pensez-vous ?

« Il n’est nulle difficulté que des hommes et des femmes d’esprit ne puissent transformer en succès » avait écrit La Rochefoucauld. Ainsi, produire des agrumes sans terre, irriguer par goutte-à-goutte pour économiser l’eau, produire des tomates cerises qui innovent dans les cocktails… Ils le font ! Et faire pousser de la viande ? Quelle bonne idée, et quelle solution innovante pour lutter contre la souffrance animale, puisque les animaux d’élevage ne sont plus concernés par la consommation de viande, et donc ne sont plus abattus. Et fini les animaux élevés en batterie, leur nombre peut diminuer, les animaux peuvent paître en paix l’herbe fraîche de nos alpages. L’environnement est aussi préservé.

Car les vaches, ça pète, et l’élevage intensif des troupeaux de bovins, ovins et même de poules, dégage du méthane, gaz à effet de serre qui fait des trous dans la couche d’ozone, par où s’engouffrent des rayons gamma dangereux pour notre santé.

Pour trouver des solutions, les bonnes idées ne manquent pas dans le monde de la Recherche fondamentale, mais ne sont pas suffisantes.

A partir des recherches et des expérimentations menées par le professeur Yaakov Nahmias, diplômé de Harvard et du Technion, sur la réhabilitation des tissus humains, la startup SuperMeat s’est lancée, avec d’autres jeunes pousses, dans la culture de viande en laboratoire, à partir de cellules animales. Recherche, développement, réalisation, et commercialisation, puis réinvestissement des bénéfices dans la recherche, voilà la clé du succès ! Car on ne s’arrête pas à la recherche fondamentale, Il faut ajouter une bonne dose d’audace, il faut oser prendre des risques.

La recherche fondamentale, indispensable certes, ne doit pas tourner en vase clos en pensant que les réalisations pratiques ne sont pas valorisantes, que seules les idées le sont. Comme l’a dit Jacques Lewiner, professeur et directeur scientifique honoraire de l’Ecole Supérieure de Physique et Chimie de Paris, « le secret de la réussite repose sur la réalité des faits ».

Lundi de l’IE du mois de juin – 18 juin à 18h à Paris

Ce petit pays qui produit ces innovations incroyables, Israël, pays très réduit par sa taille mais grand par son esprit d’innovation et ses réalisations pratiques se comporte comme un hors-bord, capable de fendre l’écume avec des records de vitesse mais capable aussi de brusques changements de cap pour éviter les obstacles. En comparaison la France est un grand paquebot, confortable certes, mais quand il s’agit de voguer vers la bonne direction, cela demande du temps et de l’espace pour s’aligner. Pourquoi Israël y arrive ? : Parce qu’ils ne peuvent pas faire autrement car la situation géopolitique l’exige.

Le Lundi de l’IE du Medef Hauts-de-Seine à Télécom ParisTech y sera consacré. C’est le lundi 18 juin, 18h00-20h00, 46 rue Barrault Paris 13e. Evènement gratuit, inscriptions en : http://www.medef92.fr/esprit-start-up.html

 « De la Start-Up Nation à la CyberNation ? Retour sur l'expérience israélienne du cyberespace » sera le thème de ce Lundi de l’IE. Comme dans tous nos « Lundi de l’IE », une plage de temps sera accordée aux questions / réponses

Ilan Scialom, géopolitologue et entrepreneur. Diplômé de l’École Normale Supérieure Ulm et de l'Université Paris Panthéon Sorbonne, interviendra sur ce sujet mêlant la géopolitique à l’esprit d’innovation. Les Israéliens, qui savent faire surgir l’innovation qui conduit au monde de demain et dont le pays comporte le nombre le plus élevé de startup sur le nombre d’habitants au monde, connaissent des succès induits par leur savoir-faire mais aussi par leur situation.

Comme vous le voyez sur l’image, Israël compte une start-up pour 1300 habitants, et ces entreprises devenues scale-up ont généré 11 licornes (startup cotée à plus d’un milliard de dollars). Et la croissance est génératrice d’emplois ! Est-ce un miracle comme il y en a eu déjà tant sur cette terre, d’après la littérature venue du fond des âges ? Peut-être mais si on parle chiffres, en Israël, 4.27% du PIB est alloué à la R&D et 8% à la technologie, ce qui est une autre explication.

Inscriptions en  http://www.medef92.fr/esprit-start-up.html

 

 

 

L'association CyberEdu et le CEFCYS ont signé un partenariat

L’association CyberEdu et le CEFCYS sont partenaires pour diffuser à large échelle la connaissance de la sécurité du numérique

Le CEFCYS est le CErcle des Femmes de la CYberSécurité, association très active pour promouvoir le fait que la cybersécurité n’est pas seulement une affaire d’hommes. Au-delà de cette promotion, à travers un programme de coaching de mentorat, l'association est à l'origine d'une initiative citoyenne pour la sensibilisation du grand public à l’usage sécurisé du numérique et notamment par des interventions dans les écoles.

CyberEdu est une association très active pour former les formateurs et les formatrices de l’enseignement du supérieur pour que la cybersécurité entre dans toute formation des cursus Bac+3 à Bac+5. Elle leur donne les éléments pour les aider à inclure des modules de cybersécurité dans leurs enseignements et accorde aux formations qui ajoutent suffisamment de modules de cybersécurité dans leurs cours, un label CyberEdu.

Les deux associations, le CEFCYS et CyberEdu, créées en 2016, ont soufflé cette année leurs deux bougies et ont signé un partenariat gagnant-gagnant pour établir des synergies d’activités entre les deux entités dans le domaine de la cybersécurité. Cela augmentera la visibilité des femmes dans ce secteur et la sensibilisation de tous à la cybersécurité.

Un partenariat gagnant-gagnant donc qui bénéficiera au plus grand nombre pour une plus grande connaissance des enjeux de la sécurité du numérique et de ses métiers. Après le partenariat signé avec l’AFPA, voir en https://www.cyberedu.fr, c’est donc le deuxième partenariat signé par l’association CyberEdu.

Lundi de l’IE du mois de mai : les documents

Au joli mois de mai nous avons consacré le Lundi de l’IE pour présenter le SOC – Security Operation Center, avec les interventions de Yves le Floch, directeur Cybersécurité et Fabien Pouget, Practice Manager Cyberdéfense, tous deux chez Sogeti. Vous trouverez sur la page http://www.medef92.fr/soc.html les slides utilisés par les deux intervenants, un reportage photo et un compte-rendu écrit par mademoiselle Carla Vanessa Amirat, étudiante en communication à l’European Communication School de Paris.

Le Salon de la Culture et des Jeux Mathématiques

Comme chaque année vers la fin du mois de mai, la place Saint Sulpice à Paris bouillonne. Elle devient pendant quatre jours, un pôle culturel et scientifique pour les petits et pour les grands, avec le Salon Culture et Jeux Mathématiques http://www.cijm.org/salon. Parmi les nombreuses attractions, l’ARCSI – Association des Réservistes du Chiffre et de la Sécurité de l’Information www.arcsi.fr - y tenait le stand de la cryptologie, science des messages secrets.

Les jeudi et vendredi, ce sont les élèves des classes qui viennent, accompagnés de leurs enseignants. Nous avons reçu sur notre stand des élèves allant du CP à Math Sup. Ils ont subi avec délice les épreuves de résolution des énigmes posées par des Sphinx. Des phrases sibyllines devaient être déchiffrées et parfois même décryptées avec des outils tels que la réglette de St Cyr, le cadran d’Alberti, la scytale des grecs, la grille tournante, le cylindre de Bazeries, un écheveau de laine ou encore une machine Enigma simulée.

Et le samedi et le dimanche, ce sont les élèves qui reviennent avec leur parents, accros à notre stand tenu par des experts fort sympathiques. Ma petite fille de 3 ans a eu, il est vrai, un peu la frousse quand elle a aperçu son papy avec la coiffe du Sphinx, mais il n’y a pas eu d’autres problèmes et toutes les énigmes ont été résolues. Prochain salon en mai 2019. A ne plus manquer !

Parité et Formation CEFCYS & CyberEdu

Dans l’écosystème de la sécurité du numérique, aujourd’hui on compte trop peu d’experts alors que des postes intéressants, divers et bien rémunérés attendent d’être pourvus. Des formations s’imposent pour obtenir ces experts qui diminueront les risques qui pèsent sur l’information sensible de leurs organisations. Et aussi des sensibilisations s’imposent pour diminuer le nombre des maillons faibles de la cybersécurité que sont les utilisateurs naïfs ou distraits.

Un gisement de compétence trop peu exploité pour diverses raisons, peut-être dû à un contexte socio-culturel existe. Ce sont les femmes qui ne sont représentées que dans 11% dans les métiers de la cybersécurité alors qu’elles pourraient être 50% des effectifs (oui mesdames, oui mesdemoiselles).

Mais la parité sera au rendez-vous du workshop S6 à 16h30 de l’évènement Cyber-day.info dédié à la cybergouvernance, à l’Ecole de Guerre Economique, Paris, le mercredi 6 juin. Toutes les précisions sont ici :

https://www.cyber-day.info/S6-16h30-Worshop-A-Facteurs-cles-de-reussite-Parite-et-Formation-CEFCYS-CyberEdu_a146.html

Agenda :

[Cloud Independence Day] 5 juin 8h30-19h00 Ecole Militaire - Paris : « La souveraineté numérique est-elle l’avenir du numérique ? » https://www.eventbrite.fr/e/billets-cloud-independence-day-4e-edition-44601037905

[Cyber-day.info] 6 juin 9h30-17h15 196 rue de Grenelle 75007 Paris « cybergouvernance, anticipation des risques liés au cyberespace » organisé par Veillemag. www.cyber-day.info.

[Lundi de l'IE de juin] 18 juin 18h00-20h00 à Télécom ParisTech amphi B310 « De la Start-Up Nation à la CyberNation ? Retour sur l'expérience israélienne du cyberespace » avec Ilan Scialom, géopolitologue, expert sur les pays du Moyen Orient Les inscriptions se font sur  http://www.medef92.fr/esprit-start-up.html

[Forum Gouvernance de l'Internet] 5 juillet 9h00-20h00 Université Paris Descartes, 45 rue des Saints-Pères 75006 Paris « Cyberdéfense, Cyberstratégie, Cybersécurité » http://www.iscc.cnrs.fr/spip.php?article2441

A bientôt, ce ne sont pas les occasions qui manquent

Gérard Peliks

Président de l’atelier sécurité et VP de Forum ATENA